Accueil

Les approches paradoxales en management : formes, usages, dynamiques

24 novembre 2015

IAE de Poitiers

Les paradoxes sont au cœur du fonctionnement des organisations contemporaines et des dynamiques qui les traversent. Délibéré/émergent, contrôle / autonomie, stabilité / changement, exploitation / exploration …  La liste est longue de ces couples ago-antagonistes qui nourrissent les paradoxes organisationnels. Si de nombreux travaux se sont attachés à qualifier la nature de ces paradoxes, beaucoup reste à faire pour mieux saisir leurs modes d’usage et la position du management à leur endroit. La tradition rationaliste qui a longtemps prévalu en théorie des organisations a eu tendance en effet à rejeter les paradoxes dans l’ombre, ou bien encore à les réduire à la figure du dilemme (le choix entre deux alternatives) ou du compromis (la quête d’une improbable synthèse).

Cette journée de recherche, soutenue par l’AIMS, entendait croiser les regards sur la notion de paradoxe.

Comité d’organisation

Amaury GRIMAND, Professeur des Universités
Ewan OIRY, Professeur des Universités
Aurélien RAGAIGNE, Maître de conférences

 

Retour sur la journée de recherche Les approches paradoxales en management

Le mardi 24 Novembre 2015, le laboratoire CEREGE de l’IAE de Poitiers organisait une journée de recherche sur les approches du paradoxe en management, journée scandée par une alternance de conférences et d’ateliers. Soixante seize chercheurs et professionnels d’entreprise ont débattu et dialogué sur les paradoxes du management. Entre désaccords, affirmations et questionnements, la journée a été nourrie d’échanges et enrichissante tant sur le plan humain que professionnel. Retour sur le déroulé de la journée.

La première conférence, présentée par Alain-Charles Martinet, professeur émérite à l’Université Lyon III, a plongé directement les auditeurs dans le cœur du sujet sur le thème :  Dialogue et management stratégique, une inséparabilité épistémique et pragmatique. Jérôme Méric, directeur du CEREGE avait introduit la conférence en remarquant que la “gestion des paradoxes nous laisse à la surface des choses.  Les paradoxes structurent notre pensée, notre manière d’agir”. Pour Alain-Charles Martinet, le management stratégique est porté par “un courant dominant à caractère bien paradoxal” qui conduit à l’heure actuelle la recherche en management dans une impasse en ce qu’elle se limite à élaborer des lois générales. Pour le professeur Martinet il existe “une alternative : la stratégie de management a besoin de pratiquer une recherche faite de fines observations, qui soit plus attentive au contexte et aux situations concrètes.”

La deuxième partie de la matinée s’est ensuite articulée autour de plusieurs ateliers consacrés aux  paradoxes du changement (session présidée par Ewan Oiry), à l’ambidextrie au cœur des paradoxes en PME (session présidée par Grégory Reyes) et aux paradoxes des outils de gestion et des normes (session présidée par Benjamin Dreveton). Près de dix huit intervenants ont proposé des communication lors de ces différentes sessions. A la suite de ces ateliers, un temps d’échange entre chaque intervenant et le public a été observé afin de réagir sur la présentation et de poser quelques questions.

L’après-midi s’est ouvert sur une seconde conférence proposée par Michel Villette (Agro ParisTech) sur le sujet du paradoxal management. M. Vilette s’est interrogé sur les doctrines du management et les pratiques des affaires. « Est-ce que je crois encore au management ? », « Qu’est-ce que la croyance en matière de management ? » Un ensemble de questions posé en ce début de conférence pour exposer sa vision du problème.  Pour l’intervenant, l’individu, livré à lui-même dans une société de management, qui engendre dépression et exclusion se pose désormais une autre question : « Pourquoi autant de paradoxes ? ».

Les sessions de communication de l’après-mdi ont abordé la question des  philosophies du paradoxe (session présidée par Jérôme MERIC, directeur du CEREGE) et des paradoxes organisationnels (session présidée par Aurélien RAGAIGNE, co-organisateur de la journée). Lors de ces ateliers, une douzaine d’intervenants ont présenté leurs réflexions sur l’approche paradoxale dans les différents domaines dans lesquels ils sont impliqués tels que la Gestion des Ressources Humaines, le Marketing, l’approche systémique (Ago-antagonisme et le Contrôle de Gestion.

La journée s’est conclue, et les discussions se sont poursuivies autour d’un verre de l’amitié.

  • Pour visionner l’ouverture de la journée de recherche, cliquer ici
  • Pour visionner la conférence d’Alain-Charles Martinet, professeur émérite à l’université de Lyon III, cliquer
  • Pour  visionner la conférence de Michel Vilette, professeur de sociologue à Agro Paris-Tech, cliquer ici
  • Pour découvrir et télécharger les communications présentées lors de cette journée : cliquer
  • Pour découvrir le retour d'expérience des étudiantes qui ont assisté à cette journée : cliquer ici

Partenaires financiers et institutionnels